Carlos Morales Aguilar

 

Fonction

2021-présent Chercheur postdoctoral, Department of Geography and the Environment, University of Texas, Austin.

 

Affiliation

  • American Association of Geographers (AAG)
  • Asociación Guatemalteca de Arqueología (AGARQ)
  • Colegio Profesional de Humanidades (CPH-Guatemala), No. 16,650
  • Global Land Programme, Recherche groupe : « New Contributions of Remote Sensing to Land System Science in the Big Data Era »
  • Society for American Archaeology
  • WAYEB-European Association of Mayanists

 

Recherche

Archéologie maya, structure de l’habitat, organisation sociopolitique, analyse spatiale et multiscalaires, Modèles géographiques, télédétection, SIG et LiDAR, systèmes hydrauliques, et analyse céramique.

 

Thèse

Archéologie des Basses Terres mayas « L’organisation sociopolitique du Nord du Peten au Classique (150 – 950 apr. J.-C.) »
Sous la direction de Dominique Michelet

Résumé
Le Nord du Petén comprend de très nombreux établissements préhispaniques qui se sont développés en fonction des possibilités et des contraintes du milieu karstique local. En se fondant sur un inventaire de 166 sites, dont les caractéristiques sont systématiquement résumées, notre étude cherche à caractériser l’occupation humaine dans la région tout au long du Classique et à préciser sa structuration sociopolitique, changeante au fil du temps. Après le déclin d’El Mirador autour de 150 apr. J.-C., le Nord du Petén a connu une importante restructuration de son occupation et de son organisation sociopolitique. Dans la première partie du IVe siècle, Naachtun est devenu le site le plus important de la région avec, à sa tête, un système de type royal dominé par le lignage de Suutz’. Autour de 550 apr. J.-C., une autre période a débuté suite à l’incursion dans la région de la dynastie Kaanul basée d’abord à Dzibanché, et comme résultat de l’expansion. Après le transfert de son centre de pouvoir à Calakmul en 635 apr. J.-C., les sites de notre zone d’étude ont expérimenté un apogée démographique et culturel absolument sans équivalent. À cette époque, le Nord du Petén aurait été administré par au moins deux lignages : Chatahn Winik et Suutz’. En raison des guerres répétées entre Tikal (et ses alliés) et Calakmul et de la défaite de ce dernier en 735 apr. J.-C., le Nord du Petén est entré alors dans une étape de changement politique où le système royal a été remplacé par un système de type corporatif. En même temps, une introduction des styles Rio Bec y est évidente, notamment dans l’architecture et la céramique. Au Classique terminal (830-950 apr. J.-C.), les Basses Terres mayas (le Nord du Petén inclus) ont connu une période de crise sociopolitique et culturelle. Malgré celle-ci, quelques sites de la région comme Naachtun et El Mirador montrent une relative prospérité jusqu’à la fin de la période. C’est grâce à l’utilisation des données spatiales (LiDAR et images satellitaires) ainsi qu’à celle d’autres outils de l’archéogéographie que l’on peut reconstituer la structuration sociopolitique et les modes d’habitat dans la région.

 

Cursus universitaire

2013-2021 Doctorat en Archéologie. Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Laboratoire ArchAm UMR8096, CNRS. Titre : « L’occupation maya du nord du Petén (Guatemala) au Classique (150-950 apr. J.-C.) et sa structuration sociopolitique ».

2011-2013 Master Recherche en Système d’Information Géographique. Universidad de San Carlos de Guatemala. École d’Études Supérieures. Faculté d’Ingénierie. Titre en espagol : « Creación de Mapas de Riesgo del Patrimonio Cultural de la Reserva de la Biosfera Maya : Implicaciones para la Gestión y Conservación ».

2001-2010 Licence d’Archéologie. École d’Histoire, Universidad de San Carlos de Guatemala. Titre en espagnol : « Patrones de asentamiento en el Área Central de El Mirador, Petén, Guatemala, durante el período Clásico Tardío (600 – 850 d.C.) ».

 

Bourse et financements

2017-présent Research grant. Planet Lab, USA.

2016, 2018 Bourse de recherche, Ministère des Affaires Étrangers.

2016-2017 Research grant. DigitalGlobe Foundation/MAXAR.

2014, 2015 Aide à la mobilité. Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Laboratoire ArchAm.

2013-2018 Boursier du Gouvernement français, Campus France.

2013-2015 Bourse de doctorat financée par la Fondation Pacunam et l’Institut Français d’Amérique Centrale (IFAC) de l’Ambassade de France au Costa Rica.

 

Publications

Researchgate

Academia